Facteur de fatigue à l’entaille

Est égal à la résistance à la fatigue d’une éprouvette sans concentration de contrainte divisée par la résistance de l’éprouvette entaillée ou munie d’un autre renforcateur de fatigue. Le facteur de fatigue à l’entaille est généralement inférieur au facteur théorique de concentration de contrainte en raison de la relaxation de contrainte qui se produit par déformation plastique. Autre terme : coefficient de réduction de résistance (strength reduction ratio).