Allure de déformation

Pour les essais de type métaux uniquement. L'allure de déformation est un algorithme de boucle principale qui contrôle les données instantanées et modifie le taux de position pour appliquer une vitesse de déformation de traction définie par l'utilisateur et déterminée à partir du capteur de déformation de traction. Cette fonction d'allure du logiciel permet de fixer une valeur prédéfinie de taux de déformation de l'éprouvette. Elle est destinée aux matériaux qui présentent des caractéristiques de déformation progressives et continues dans le domaine élastique, comme les métaux ou les plastiques rigides et semi-rigides. De nombreux matériaux de ce type étant sensibles au taux de déformation appliqué en cours d'essai, il est souhaitable (et dans certains cas, obligatoire) de pouvoir commander, ou au moins limiter, la vitesse de déformation. La vitesse de déformation réelle commandable dépend des caractéristiques de l'éprouvette et des impératifs de précision de la vitesse de déformation. Moins l'éprouvette sera rigide, et plus sa limite élastique sera progressive, plus la vitesse de déformation pourra être élevée. Les machines d'essais Instron électromécaniques fonctionnent normalement avec une vitesse constante de déplacement de la traverse au moyen d'une boucle de régulation asservie en position. Les caractéristiques du système d'essais et de l'éprouvette sont telles qu'une vitesse constante de déplacement de la traverse ne se traduit pas forcément par une déformation constante de l'éprouvette, en particulier dans la région de limite élastique. D'où la nécessité de commander le taux de déformation.En mode d'allure, le logiciel modifie en permanence la vitesse de la traverse pour obtenir le taux nécessaire. L'extensomètre contrôle le taux réel au niveau de l'éprouvette et le logiciel calcule la vitesse de traverse requise pour maintenir le taux requis au fur et à mesure du déroulement de l'essai. La traverse ralentit lorsque le matériau franchit le seuil d'écoulement de manière à maintenir un taux de déformation constante, du fait que l'essentiel du déplacement de la traverse se traduit par une déformation permanente de l'éprouvette. Le mode d'allure est prévu uniquement pour les essais monotoniques (unidirectionnels) et ne permet pas de commander le taux de déformation sur des phases transitoires comme la limite élastique supérieure et inférieure ou des phénomènes d'écoulement discontinus.