Extensomètres vidéo sans contact

Instron® a lancé le premier extensomètre vidéo commercial en 1991. Les dernières versions de ce produit reposent sur des années d'expérience et d'avis des clients du secteur de l'extensométrie. Instron possède des brevets américains et européens concernant des systèmes de contrôle des courants d'air entre la caméra et l'éprouvette permettant d'éliminer le bruit causé par la réfraction de la lumière, ou encore un système d'éclairage basse tension à LED qui assure un éclairage optimal dans toutes les conditions.

L'extensométrie sans contact offre de nombreux avantages par rapport aux appareils avec contact traditionnels :

  • Aucune influence sur l'éprouvette d'essai
  • Aucun problème de glissement des arêtes de couteau
  • Aucune erreur due à l'inertie des pièces en mouvement
  • Réduction des opérations de maintenance grâce à l'absence de pièces en mouvement
  • Suppression des risques de dommages dus à la libération d'énergie en cas de rupture
  • Possibilité d'utilisation avec des chambres environnementales sur une plus grande plage de températures

Instron offre deux modèles d'extensomètres vidéo. L'Extensomètre vidéo avancé 2 (AVE 2) offre une très grande précision pour les essais de matériaux rigides tels que les métaux ou les composites.  Il est également disponible avec mesure transverse et le logiciel de correlation d'image (DIC). L'Extensomètre vidéo standard 2 (SVE2) est plus adapté à la mesure de déformation de caoutchoucs et films fins.

Principe de fonctionnement

Avec un extensomètre vidéo, les déformations sont mesurées en analysant deux repères de contraste sur l'éprouvette. Ces repères peuvent prendre la forme de points ou de lignes. Le logiciel de corrélation d'images (DIC) en option prend même en charge les mouchetures et les motifs irréguliers dessinés à la surface de l'éprouvette.

Les algorithmes de traitement d'images en temps réel localisent le centre des deux repères (ou des quatre repères si un système de mesure de la déformation transversale en option est installé). La déformation de l'éprouvette est ensuite calculée en fonction de la séparation des repères au début de l'essai (longueur entre repères) et de la séparation actuelle. Le suivi du centre des repères permet d'éliminer les éventuelles erreurs causées par l'étirement de ces derniers en cas d'élongation importante.

La longueur entre repères est mesurée automatiquement avant le début de chaque essai et permet de calculer les déformations et d'éliminer les erreurs liées à un marquage imprécis de l'éprouvette.

Les deux extensomètres sont entièrement pris en charge et intégrés dans le logiciel Bluehill 3, qui facilite leur configuration et leur étalonnage. Les opérateurs peuvent étalonner l'extensomètre, activer ou désactiver son utilisation et définir des zones d'intérêt à mesurer. La reconnaissance des repères et la mesure des déformations s'effectuent automatiquement une fois l'essai démarré.

Les deux extensomètres peuvent également être utilisés sur n'importe quel système compatible disposant d'une entrée analogique +/-10 V. Vous pouvez donc les utiliser sur un grand nombre de systèmes Instron plus anciens ou sur des machines d'autres marques incompatibles avec le logiciel Instron Bluehill 3.

 

 

 

Applications

  • Mesure de la déformation de quasiment tous les types de matériaux, dont les plastiques, métaux, composites, textiles, films, élastomères, papier, composants et bio-materiaux sans contact
  • Essais de métaux conformes ASTM E8, ISO 6892, ASTM E517 et JIS Z2254
  • Essais de plastiques conformes ASTM D638, ISO 527-2, ASTM D882 et ISO 527-3
  • Essais de composites conformes ASTM D3039 et ISO 527-4
  • Essais de matériaux élastomères conformes ASTM D412 et ISO 37
  • Essais dynamiques avec pilotage en déformation jusqu'à 20 Hz
  • Compatible avec les chambres de température Instron pour les essais en températures non ambiantes
  • Type de charge : traction, flexion et compression

Accessoires